Consultante SEO/SEA 🚀

Décryptage de l’algorithme Google Medic

decodage-algorithme-google-medic

Article originellement publié sur Medium

Pour ceux qui travaillent dans le monde du référencement, vous avez dû entendre parler de l’algorithme Google Medic qui a été lancé en août 2018. Depuis lors, de nombreuses autres mises à jour ont été effectuées. L’un de nos clients, une clinique de chirurgie esthétique, a vu ses positions organiques diminuer de façon drastique. Nous avons essayé de comprendre comment fonctionne cet algorithme : toutes nos théories sont basées sur le secteur médical, et plus précisément sur la thématique de la chirurgie esthétique.

Annonce de mise à jour de l’algorithme
Chute de positions de notre client

Origine

Début août, Google a annoncé le lancement d’un nouvel algorithme dédié aux pages YMYL (your money your life) qui condamnerait leurs positions organiques si plusieurs critères n’étaient pas respectés. Selon Google, une page YMYL est une  » page dont le contenu peut affecter la santé, le bonheur, la sécurité ou la stabilité financière de l’utilisateur « . Voici quelques exemples :

  • Pages d’achats ou de transactions financières
  • Pages d’informations financières
  • Pages d’informations médicales
  • Pages d’informations légales


Alors, que contient réellement cet algorithme et comment éviter la pénalité sur son site web ?

Observation #1 : les critères EAT

Pour ce type de page, et c’est ce que nous avons retenu au début de nos
recherches, il serait donc important de respecter plusieurs critères dans
le cadre des exigences « EAT » de Google : Expertise + Authority + Trust
(expertise, autorité et confiance).

  • L’expertise s’applique à l’auteur du contenu principal de la page
  • Ce qui doit faire autorité, c’est non seulement l’auteur mais aussi le
    contenu lui-même ainsi que le site dans sa globalité.
  • Idem pour la confiance

« Les pages YMYL ne contenant absolument aucune
information sur le site web ou le créateur du contenu principal
doivent avoir la note « Lowest » (la pire note d’évaluation de la
qualité du contenu)» Google

« Les contenus YMYL requièrent un haut niveau d’exactitude
ainsi qu’un consensus (s’il existe) pour les sujets touchant à la
médecine, la science ou l’histoire» Google

Respect des critères EAT dans le secteur médical

  • Posséder une page à propos et l’optimiser avec le nom des praticiens
  • Mentionner clairement les auteurs des articles qui se doivent d’être
    des experts dans leur domaine c’est-à-dire des physiciens avec un
    haut niveau de « EAT ». Exemple : un docteur avec une page wikipedia,
    auteur de livres ou mentionné dans plusieurs sites externes/forums
    aura un plus fort niveau de « EAT ».
  • Si des produits médicaux (médicaments, équipements…) sont mis en
    avant sur le site, ils doivent être vérifiés scientifiquement et prouver
    qu’ils ne sont pas dangereux pour les patients.
  • Avoir comme objectif premier de fournir de l’information aux visiteurs
    et pas une démarche commerciale.
  • Avoir un fort niveau d’autorité grâce aux backlinks et avis utilisateurs
    mais attention : avoir des avis sur les conseils et l’information fournie
    par le site en question, pas sur les produits du site.

Pour augmenter son EAT : la page à propos, la mise en avant de prix en médecine, des articles de presse, des expériences, de nombreux témoignages au sein du site, la publication d’articles de nos auteurs sur des sites externes ou des forums seront donc des moyens d’y parvenir. Le « T » de EAT (Trust) apparait donc comme critère le plus important et retenu par Google.

Mais comment expliquer que de nombreux sites respectant ces critères
aient été impactés par l’algorithme en août ? Alors que des sites ne les
respectant pas aient quant à eux vu leur positionnement s’améliorer ?

Positions organiques d’une clinique respectant tous les critères EAT

Observation #2 : les backlinks

Le site passeport santé n’a pas été impacté par l’update. On observe que
le site possède de nombreux backlinks.
De plus, certaines théories de spécialistes SEO indiquent que des sites
avec énormément de backlinks comme le géant Wikihow n’a pas été
impacté non plus, alors que nombreux articles de ce site sont de piètre
qualité. On peut aussi prendre en compte la qualité du champ
sémantique des backlinks et s’interroger sur leur importance pour éviter
tout impact négatif.

Positionnement et trafic de passeportsante.net
Backlinks de passeportsante.net

Mais comment expliquer que des sites avec très peu de backlinks (et mal thématisés sémantiquement) aient quand même été boostés par
l’algorithme ?

Backlinks d’une clinique de chirurgie française
Positions organiques de ce même site web

Observation #3 : les domaines récents

Nous avons constaté que certains sites web avec un nom de domaine récent n’ont pas été aussi impactés par la mise à jour de Google :

Positions organiques clinique-larose.com
Trafic et positions organiques pour clinique-espoir-tunisie.com
Test SEO réalisé en octobre sur la publication d’un même article la
première fois sur un domaine à forte autorité et ancien (l’article n’est
pas référencé) puis publié une deuxième fois sur un domaine nouveau
(l’article se référence immédiatement à la 33e place).

Observation #4 : un algorithme encore instable

Plusieurs updates de l’algorithme ont eu lieu entre août et octobre 2018 :

  • Officielles : 1er août, 27 septembre.
  • Officieuses : entre le 1er août et le 27 septembre + possibilité début
    octobre.

Cela montre donc bien l’instabilité de cet algorithme qui est en réédition
constante sur la thématique médicale. Les autres thématiques
connaissent aussi du mouvement, mais de manière moins radicale. Il faut
distinguer la mise à jour majeure (Medic) qui a visé les sites santé avant
tout, et sa réverbération : les conséquences en terme de chute importante
pour les sites santé ne sont peut être pas les mêmes que sur les autres
thématiques de sites. Dans la logique, un changement d’algorithme sur
une thématique précise entraine un mouvement dans les SERPs qui
enclenche lui-même d’autres mouvements.
Hypothèse : dans le suivi de cette logique, certaines personnes avancent
l’hypothèse de la mise en place du nouvel algorithme d’IA et d’intention
utilisateur de Google, précisément sur la thématique médicale.
Le Big Data doit se nourrir de données pour être fiable, ce qui se
corrélerait avec les nombreux mouvements dans les SERPs. L’IA étant
encore récente.

Hypothèse sur l’algorithme d’IA et Intention utilisateur de Google.
Changements de positions depuis le mois d’août sur un groupe de mots clés
Et si Google avait raison, et qu’il ne fallait pas chercher à tout prix les erreurs à modifier là où il n’y en a pas ?

Pour aller plus loin, il serait donc intéressant de suivre au quotidien les positions des mots-clés dans les SERP afin de mieux comprendre l’algorithme : l’idée est de sélectionner plusieurs sites web sur la thématique médicale et autres, de différents pays ; et d’extraire chaque jour les données de SEM Rush (ou autres outils de référencement que vous pourriez utiliser) afin d’observer les mouvements pour chaque mot-clé et d’exploiter des données fiables. Cela permettra de comprendre quel mot-clé est tombé et quand. Cela, associé aux échanges permanents sur les forums professionnels de référencement, permettra à terme de comprendre l’origine des gains ou des chutes de positions.
La comparaison des sites web de différents pays permet de savoir si les sites américains perdent ou gagnent des positions le même jour que les sites européens, ou si le mouvement est à la traîne.

Changement de positions sur un groupe de mots clés depuis août

Conclusion

Les fluctuations sont loin d’être terminées et il semble qu’aucune mesure précise ne puisse être prise pour le moment, chercher l’erreur là où il n’y en a pas nécessairement n’est pas la solution la plus appropriée. L’intelligence artificielle ? Backlinks ? Autorité ? Ou la stratégie de Google pour nous encourager à utiliser plus de publicités ? Personne ne peut le dire pour le moment, mais beaucoup plus de sujets ont été touchés depuis, pas seulement le médical.
L’algorithme d’IA semble être l’hypothèse la plus probable. Au moment où nous écrivons cet article, de nombreux sites ont retrouvé leurs positions organiques, mais pour combien de temps ?

Merci à Pierrick de m’avoir épaulée dans mes recherches 🔎

  1. Déc 11,2019 10:33 - Répondre

    Hi, this is a comment.
    To get started with moderating, editing, and deleting comments, please visit the Comments screen in the dashboard.
    Commenter avatars come from Gravatar.